MuMo x Centre Pompidou

Home » Actualités & Blog » MuMo x Centre Pompidou

Table of Contents

Paris, FRANCE


Le projet de camion-musée pour l’association MOMU et le Centre Pompidou est née d’une collaboration entre les architectes Hérault Arnod et l’artiste Krijn de Koning. Le résultat est un camion-œuvre qui laisse toute leur place aux œuvres exposées, accrochées dans les conditions d’un petit musée. Il a été imaginé comme un outil multifonctionnel, simple et adaptable à différents usages.

Le camion-musée va parcourir les territoires, en France ou à l’étranger, afin de toucher une grande diversité de publics, en particulier ceux qui n’ont pas l’habitude de fréquenter les musées. La dernière étude du ministère de la Culture montre, en plus d’une baisse générale de la fréquentation des musées en France depuis une dizaine d’années, que certaines catégories sociales ou les habitants de zones rurales ne vont pratiquement jamais voir une exposition. Le camion-musée s’adresse en particulier à eux, enfants et adultes qui n’ont pas l’habitude de franchir la porte des institutions culturelles. 

Crédit photo : Cyrille Weiner

Déploiement du camion 

Lorsque le camion arrive sur une place de village, un stationnement de périphérie, un parc ou tout autre espace public, son déploiement est un spectacle. Il s’inspire de l’architecture foraine, dans un autre registre plastique. 

Les tiroirs latéraux sortent, puis plusieurs panneaux se déplient horizontalement et verticalement pour former une loggia à l’avant. L’escalier est mis en place. L’enseigne lumineuse, fixée à un mât télescopique et qui était repliée dans l’espace entre la remorque et le tracteur, monte et pivote au-dessus du camion.
Le volume basique du véhicule se transforme et s’ouvre, dévoilant un espace d’accueil ouvert en transition entre l’intérieur et l’extérieur.

Crédit photo : Cyrille Weiner

Les trois espaces du musée : expérience de visite

Le musée comprend trois espaces : la loggia, la salle d’exposition et l’alcôve.

La loggia

s’ouvre vers l’extérieur comme une scène de théâtre, et peut être utilisée pour divers usages. Sa fonction première est l’accueil du public, qui est reçu dans cet espace surélevé avant d’accéder à la salle d’exposition, au même niveau. Des vestiaires latéraux permettent de laisser son manteau, des éléments mobiliers permettent de s’assoir. C’est là qu’ont lieu les échanges avec les médiateurs, que les groupes attendent de pouvoir visiter l’exposition, à l’abri. Les travaux des enfants réalisés au cours des ateliers peuvent y être exposés. L’hiver, la loggia se ferme avec un rideau translucide pour protéger les visiteurs des intempéries.

La loggia, espace de médiation entre le musée et la ville, peut également être utilisée comme scène extérieure pour des performances ou des concerts, elle peut être fermée par un écran et se transformer en cinéma de plein air (rétroprojection depuis l’intérieur de la loggia). Surmontée des lettres « MUMO » découpées, dont le graphisme est facilement identifiable par les enfants, la loggia est une version minimaliste du stand de fête foraine.

Pour les personnes à mobilité réduite, un élévateur rangé sous la remorque est déployé à la demande, il donne accès à une porte latérale à côté de l’entrée principale.

Crédit photo : Cyrille Weiner

La salle d’exposition

est le cœur du dispositif, un espace épuré dans lequel les éléments techniques sont cachés afin d’éviter les perturbations visuelles et laisser toute leur place aux œuvres. Le volume est agrandi autant que possible, la surface proche du carré est de 35 m2. L’entrée se fait depuis la loggia, latéralement et non par l’arrière, ce qui permet de dégager une belle surface d’accrochage au fond du camion. Au plafond, la partie creuse centrale est masquée pour avoir une surface plane et lisse, l’éclairage et les grilles de ventilation sont intégrés. L’ensemble des parois et plafond sont blancs, le sol gris clair.

Les architectes ont recherché des conditions d’accrochage identiques à celles d’un musée, sans dispositif d’accroche apparent. La fixation des tableaux se fait directement dans les parois pourvue d’un système amortissant pour absorber les vibrations du camion et protéger les œuvres.

Au centre, trois meubles blancs sur une base carrée servent de socle pour des objets et de rangement. Deux d’entre eux sont fixes et intègrent des grilles de ventilation.

Crédit photo : Cyrille Weiner

L’alcôve

est l’espace surélevé en prolongement de la salle d’exposition. Il est plus étroit et son volume se prête moins à l’accrochage d’œuvres aux murs. C’est un lieu transformable qui peut être une salle de projection avec assises, accueillir des sculptures ou être une œuvre en soi, imaginé par Krijn de Koning.

Crédit photo : Cyrille Weiner

L’œuvre de Krijn de Koning : mobilier et couleur

Le camion-musée est, au-delà de ses fonctionnalités, une œuvre picturale et sculpturale. La palette de couleur qui habille chaque face du camion a été définie par Krijn de Koning.

La couleur intérieure de la loggia se révèle lorsqu’elle se déplie : le rouge vif vient en contraste de la façade verte, mettant en valeur cet espace d’accueil ouvert vers l’espace public.

À l’intérieur, l’alcôve est également un espace coloré, ses faces sont de différentes nuances de vert, qui tranche avec le blanc de la salle d’exposition.

Le contraste de couleur entre les différents espaces accentue la différence de statut : les pièces en couleur sont des espaces en mouvement, mutables et reconfigurables ; la salle d’exposition, entièrement blanche, est un lieu de pose, de concentration, de contemplation et de calme.

Le mobilier prolonge ce travail sur la couleur. Les assises sont constituées de parallélépipèdes dont les faces sont peintes de différentes valeurs de rouge pour les éléments destinés à la loggia, de différentes valeurs de vert pour les éléments prévus pour l’alcôve. Dans la loggia, ils permettent aux visiteurs de s’assoir en attendant la visite.

Les volumes peuvent aussi se mélanger, créant des compositions aléatoires, à l’extérieur par exemple, pour permettre au public d’assister à une projection ou une performance dans la loggia.

Les cubes colorés se rangent verticalement au fond de l’alcôve. Ils forment alors un damier de couleurs aux multiples nuances qui peut se configurer de différentes manières. Ces blocs sont manipulés et utilisés selon les besoins, dans des agencements imprévus qui à chaque fois créent différentes compositions.

Fiche technique

Commanditaires
Association MuMo, avec le Centre Pompidou
Réalisé avec Art Explora
Avec le soutien du ministère de la Culture, de la Drac Île-de-France, et du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports
Autres mécènes
Fonds de Dotation Milk for Good
Fondation Macif
Magnum
Maîtrise d’œuvre

Hérault Arnod Architectures, design et conception générale
Krijn de Koning, artiste
Ateliers Vicat-Blanc et BA AS, conseil en conservation préventive
Surface
43 m² intérieurs + 15m² loggia ouverte
Calendrier
Concours novembre 2020
Mise en service juillet 2022
Programme
Salle d’exposition
Loggia multifonctionnelle : accueil du public, scène pour performances, concerts et cinéma
Constructeur et entreprises
PROCAR: constructeur, carrossier, ensemblier
Chassitech, cimaises amortissantes
Procédés Halliers, matériel d’éclairage
Lorenzoni, enseigne lumineuse
Magnum, matériel scénique loggia

À propos de Hérault Arnod Architectures

Hérault Arnod Architectures est un atelier fondé dans les années 1990 à Grenoble, composé d’une quinzaine d’architectes aux profils et nationalités diverses qui partagent une vision exigeante et prospective de l’architecture.

L’atelier développe des programmes publics et privés à toutes les échelles, du petit objet architectural à des projets de dimension territoriale : lieux de travail et d’habitation, équipements, programmes mixtes et commerciaux. L’architecture de lieux publics, souvent liés à des questions de fortes fréquentations et de flux, est devenue une compétence spécifique, que ce soit pour des salles de concerts et de congrès, des théâtres, de grands équipements sportifs et culturels.

Chaque projet tire sa substance de la spécificité du programme et du milieu dans lequel il s’inscrit. Cette approche systémique cherche à révéler les forces, les énergies en présence, afin de trouver la réponse juste pour chaque situation. En opérant à partir du milieu – urbain, périurbain, rural, naturel – les architectures produites sont à chaque fois uniques, la récurrence est dans le processus plutôt que dans le résultat formel.

Contact média

Hérault Arnod Architectures
Andrea Bikou
[email protected]
+33 (0)1 48 07 81 40
herault-arnod.fr/Centre-Pompidou-X-MuMo

Partager :

Maison et Architecture accompagne les architectes et leurs partenaires artisans, en leur offrant un espace de communication.
CONTACTEZ-NOUS
Scroll to Top