Álvaro Siza Vieira, lauréat du Grand prix d’architecture de l’Académie des beaux-arts

Doté de 35 000 euros, ce Grand prix couronne un architecte pour l’ensemble de son parcours…

Un prix de plus pour Álvaro Siza Vieira! Déjà lauréat du prix Mies van der Rohe (1988), du Pritzker (1992), du Praemium Imperiale (1998), du prix Wolf (2001), d’un Lion d’or à la Biennale de Venise en (2002) et d’un Grand prix spécial de l’urbanisme à Paris (2005), le voilà récipiendaire du Grand prix d’architecture de l’Académie des beaux-arts (Prix Charles Abella)…

Doté de 35 000 euros, ce prix distingue le parcours d’un architecte et salue l’exemplarité d’une trajectoire. Il sera remis à Álvaro Siza Vieira lors de la séance solennelle de l’Académie des beaux-arts le 27 novembre 2019. L’heureux lauréat sera également invité à prononcer une conférence publique sous la Coupole de l’Institut de France le 9 octobre 2019.

Né au Portugal en 1933, Álvaro Siza Vieira étudie à l’école d’architecture de Porto. Il commence à y enseigner dès 1966 où il est nommé, en 1976, professeur titulaire. La “Révolution des œillets” fera de lui l’un des acteurs de la renaissance sociale portugaise. De 1977 à 1995, il construira 1200 logements sociaux à la Quinta de Malagueira, à Evora et sera nommé architecte en chef du quartier du Chiado à Lisbonne après l’incendie de 1988.

Parmi les nombreuses réalisations d’Álvaro Siza Vieira, les plus connues sont le Centro Galego de Arte Contemporânea à Saint-Jacques-de-Compostelle, la faculté d’architecture et le musée d’art contemporain de la fondation Serralves à Porto, le pavillon portugais à l’Expo 98 de Lisbonne, et le pavillon du Portugal à Hanovre en 2000. En France, il a été urbaniste pour le centre-ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) dans les années 1990-2000 et a récemment inauguré l’église Anastasis à St-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes (2018).

Le jury se composait de : Marc Barani, Bernard Desmoulin, Dominique Perrault, Alain-Charles Perrot, Jacques Rougerie, Roger Taillibert, Jean-Michel Wilmotte et Aymeric Zublena, membres de la section d’architecture de l’Académie des beaux-arts.
Rapporteurs : François Chaslin et Philippe Trétiack, correspondants de la section d’architecture de l’Académie des beaux-arts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.